Q&A

magazines imprimés

La plupart des magazines sont trimestriels. Cette périodicité permet au lecteur d’identifier aisément chaque nouveau numéro et de se fidéliser au magazine. Du côté de la création, elle permet d’instaurer des routines de production, avec à la clé des gains d’efficacité et une compression des coûts.

Bien entendu, tous les magazines ne paraissent pas 4 fois par an. La fréquence de publication peut être de 3, 2, voire 1 fois par an.

En général, un magazine devient inutilement cher lorsqu’il est tiré à moins de mille exemplaires. Le coût de la création reste en effet identique selon qu’il paraisse à 100 ou à 10.000 exemplaires. En print, le coût de la mise en œuvre est en outre assez élevé. Plus le tirage est élevé, plus le coût au numéro est réduit.

Dans la pratique, nous publions certains de nos magazines à 100.000 exemplaires, mais d’autres à 10.000, 5.000, 2.000 ou même 500 exemplaires. Certains clients considèrent qu’il est essentiel d’être présent en print, même si leur tirage est assez confidentiel.

Les magazines sont toujours imprimés par cahiers de 4 pages. Le nombre total de pages sera donc toujours un multiple de 4. Généralement, il est plus avantageux d’opter pour un multiple de 8 ou, encore mieux, un multiple de 16. Exemple concret : un 32 pages coûtera moins cher à l’impression qu’un 28 pages.

Développer un concept, ça ne se limite pas à trouver quelques rubriques intéressantes. Pour qu’un concept soit validé, il faut que son contenu soit parfaitement adapté tant au groupe cible qu’à la stratégie de l’entreprise. Quand le concept est bon, toute l’équipe de création y adhère, de même que la direction de l’entreprise. Les décisions sont alors plus rapides et plus pertinentes, et le résultat final est nettement meilleur. 

JaJa développe généralement le concept de votre magazine au cours de quelques séances de remue-méninges avec votre équipe. Dans un premier temps, nous discutons du groupe cible, des objectifs, du périmètre, du tone-of-voice et du contexte de la communication. Sur cette fondation, nous ancrons des piliers de contenus, affinons les équilibres rédactionnels et réalisons un chemin de fer qui se distingue par différents formats et rubriques, avec un rythme de lecture optimal.

Il y a tellement de choses à dire sur la grande majorité des secteurs, entreprises et produits que l’on remplit aisément un magazine. Dans l’organisation, il est cependant essentiel de respecter une bonne structure dans la présentation de ces narratifs. Cela se fait par exemple via un conseil rédactionnel ou un réseau d’interlocuteurs au sein de l’organisation, qui sont régulièrement consultés.

 

Chez JaJa, nous assurons un screening sectoriel pour plusieurs clients, qui génère en permanence un flux d’idées nouvelles. Souvent, ces ébauches d’idées doivent toutefois être validées par l’organisation. Est-ce le bon moment pour consacrer un article à tel ou tel sujet ? Qui interviewer à ce propos, dans l’entreprise ou en dehors ? Cette tâche est souvent assumée avec enthousiasme par le responsable de projet du client.

Le prix d’un magazine print dépend de multiples facteurs : tirage, nombre de pages, niveau de qualité, mise en page et visuels, mode de distribution, complexité des procédures d’approbation… Pour l’ensemble – rédaction, design, création visuelle, impression et distribution – le budget est presque toujours supérieur à 10.000 euros.

Chez JaJa, nous sommes ouverts à tous les types de collaboration, mais nous préférons assurer la totalité de la rédaction, mise en page et création visuelle. Cette approche est optimale en termes de rapport qualité/prix.

 

Mise en page. Mieux vaut ne rien publier plutôt que de publier un magazine insipide. Veillez donc à offrir à votre publication une mise en page pétillante. Il faut une bonne dose d’expertise pour conjuguer harmonieusement créativité et efficacité. Une expertise que ne possèdent pas la plupart des entreprises. Chez JaJa, nos équipes ont une très longue expérience des magazines et sont expertes en création.

 

Rédaction. JaJa compte en ses rangs des journalistes d’entreprise chevronnés, qui se plongent facilement dans de nouveaux secteurs et matières. Leurs textes se distinguent à de multiples égards : une profondeur de bon aloi, une grande fluidité de lecture, un large éventail de formats, les bons accents en matière de marketing et de ventes, une forme et une longueur optimales, dans le respect des délais, en concertation avec les personnes interviewées et avec les décideurs de l’entreprise, dans une interaction créative entre visuels et mise en page.

 

Images. Ce sont les visuels qui font ou défont un magazine. Les images attirent l’attention du lecteur et le plongent dans le bon état d’esprit. Chez JaJa, le texte et l’image sont envisagés dès le départ de manière intégrée. Nous travaillons avec des photographes et illustrateurs professionnels, sous la houlette de notre directeur artistique.

JaJa se charge généralement de ces trois tâches : impression, manutention et expédition. Pour ce faire, nous collaborons avec plusieurs imprimeurs et manutentionnaires. Le choix s’effectue en fonction des spécificités de votre magazine.

Une coordination entre le responsable de production de JaJa et l’imprimeur est souvent requise pour faire les meilleurs choix – financiers et créatifs – en termes de variété de papier, grammage, format, reliure, etc.

JaJa publie de nombreux magazines à la fois sur papier et online. En Belgique, nous comptons parmi les rares agences qui possèdent une réelle expérience dans ce domaine. Jugez-en par vous-même.

Vous aimeriez lancer un magazine ?
Contactez-nous, nous organiserons une réunion

Contactez-nous à coordination@jaja.be
ou au +32 9 267 64 60