L’Oosterweelverbinding est un gigantesque projet d’infrastructure anversois, de très longue haleine, auquel collaborent de multiples intervenants : Lantis en tant que maître de l’ouvrage, mais aussi des bureaux d’études externes, ainsi que les sociétés de construction pour l’exécution des travaux. Le magazine @Lantis s’adresse tous les collaborateurs de l’entreprise et a pour ambition de rapprocher les différents segments de l’organisation. De belles histoires Les faits et chiffres sont certes intéressants, mais ce sont surtout les récits à visage humain qui génèrent de l’émotion, et donc de la connexion. De la connexion à trois niveaux : entre les collaborateurs, entre les collaborateurs et les projets, et entre les collaborateurs et l’entreprise. Le magazine @Lantis est la plateforme centrale sur laquelle s’entrecroisent ces différents narratifs. Community magazine Tous les collaborateurs de Lantis ont conscience de contribuer à un projet à haut impact sociétal. Cette implication est perceptible dans le magazine. En marge de la présentation plus classique des projets en eux-mêmes, @Lantis accueille des formats plus légers, pour faire la page belle à une lecture de divertissement. Pour composer @Lantis, JaJa se met en quête d’éclairages originaux : comment survivre à Anvers quand on est expat néerlandais, les prouesses techniques réalisées sur les chantiers, des hommages à la contribution sous-estimée d’un collègue, etc. Le résultat ? Un magazine truffé de belles histoires. Un community magazine crédible et immersif, qui rapproche les collaborateurs de Lantis et les encourage à être fiers de leur métier.